2015 : La douche froide !

Le DASEN (Directeur des Services de l’Éducation Nationale) de PAU a pris une mesure unilatérale proprement incroyable : il a décidé (l’ordre vient-il de plus haut ?) de ne plus accorder aucune dérogation pour l’inscription des petits de 3 ans et 4 ans (PS et MS) dans toutes les classes uniques du département. A moyen terme, c’est la condamnation des petites écoles rurales et la mort des villages.

2016 : La deuxième lame au nom charmant de « Convention ruralité »

Nous avions pressenti l’an dernier que le refus d’accorder les dérogations aux 3 ans dans les classes uniques n’était que le prélude à une extension aux écoles à deux classes cette année et ainsi de suite.

Il n’en est rien, c’est bien pire que tout ce qu’on pouvait imaginer ! L’attaque en règle contre l’école rurale à laquelle nous assistons a une toute autre envergure.

À terme, ce sont toutes les écoles publiques rurales qui sont menacées d’extinction, passées à la moulinette de la «CONVENTION RURALITÉ». (télécharger le Powerpoint du DASEN)

Sous couvert d’amélioration de la pédagogie (non démontrée) et de promesses qui n’engagent que ceux qui y croient, le seul but inavoué de cette mesure est purement comptable et permettra de récupérer des postes en douceur et sans effrayer la population. En effet la simple composition des RPI tels que le DASEN les prévoit lui permet déjà de récupérer quantité de postes (cf. chiffres en rouge de son PowerPoint (à télécharger ci-dessus). Il promet des moyens supplémentaires sur 3 ans… et après, que se passera-t-il ?… Chacun peut le deviner. Il ose affirmer que cette convention a pour but de préserver l’école rurale.

Nous avons construit un contre-argumentaire envoyé à toutes les communes/mairies concernée. Vous pouvez le télécharger (télécharger notre Contre-Powerpoint).

Le combat de l’ADERP64 n’est plus uniquement celui des écoles à classe unique mais des écoles rurales dans leur globalité menacées par une administration sourde à nos arguments, qui passe en force. L’AMRF a écrit par exemple, après ses entrevues avec le sénateur Duran chargé de contacter les élus pour la mise en place de la « Convention ruralité » :

Les premières remontées font apparaitre un vrai défi – confinant parfois au cynisme – obligeant les élus à appliquer une décision prise par l’Etat en devant assumer devant la population les conséquences de choix pris par d’autres. Ce faisant […], elles s’attaquent directement à ce qui maille actuellement efficacement le territoire scolaire des zones rurales, sur la base d’un arbitrage uniquement comptable.

Nous accueillerons avec plaisir dans notre association toutes les écoles/mairies/APE/parents qui se sentent concernés.

En élargissant la mobilisation à tout le monde rural et en l’étendant aux autres départements avec qui nous avons lié des contacts, il est encore peut-être possible de « faire bouger les lignes ».

Nous restons ouverts et prêts à toute proposition de réunion, action etc…


La liste des signataires sera transmise en temps utile au DASEN (liste actualisée visible via le menu « Signataires »).

Aucun mail ne lui sera adressé de votre part.

Toutefois, si vous le désirez, vous pouvez envoyer vous-même le mail au DASEN à l’adresse ce.ia64@ac-bordeaux.fr  

SAUVONS NOS ÉCOLES RURALES !

Monsieur le Directeur des Services de l’Éducation Nationale

[signature]

Signer
2 111 signatures

Partager avec vos amis:

   

IMPORTANT : Votre signature ne sera ajoutée à la liste que lorsque vous aurez cliqué sur le lien de l’email de confirmation qui vous a été envoyé. Ceci élimine les signatures fantaisistes et le spam.

Beaucoup de personnes n’ont pas confirmé ! C’est dommage… 🙄

Pensez à vérifier votre boîte de spam ou de courriel indésirable. Il nous est impossible de valider une signature sans cette précaution, sinon, c’est la porte ouverte aux spammeurs.

AVIS aux utilisateurs de gmail. Il nous a été signalé que gmail considère notre adresse mail comme du spam ! visuel_aderp